7/2/08

lettre à un otage

« Lettre à un otage »
fut d’abord écrit pour constituer la préface d’un ouvrage de Léon Werth sur l’exode qui finalement ne vit jamais le jour.

"L’essentiel, le plus souvent, n’a point de poids. L’essentiel ici, en apparence, n’a été qu’un sourire. Un sourire est souvent l’essentiel. On est payé par un sourire. On est récompensé par un sourire. On est animé par un sourire. Et la qualité d’un sourire peut faire que l’on meure. Cependant, puisque cette qualité nous délivrait si bien de l’angoisse des temps présents, nous accordait la certitude, l’espoir, la paix, j’ai aujourd’hui besoin, pour tenter de m’exprimer mieux, de raconter aussi l’histoire d’un autre sourire."

Antoine de Saint Exupéry (Lyon 1900 - 1944 disparu en vol)

2 comentaris:

Oriol ha dit...

esplèndida selecció gatta:
:P

En fi.. només em ve una comentari al cap:

jejeje... En aquesta hora confosa d'infant… en què un costat m'està rient… i l’altre just em plora…
Et comparteixo un feliç esclat de Vida PRESENT!

Oriol

gatta ha dit...

moltes gràcies! celebro que t'agradi...

riure, plorar... verbs que semblen contraris... però que es requereixen mútuament per a existir...

ojalà el destí ens regali molts dies com el d'avui!!!